La SHA ( Société d’Horticulture d’Angers et du Maine-et-Loire) est une association, type loi 1901, qui regroupe aujourd’hui quelques professionnels mais surtout des passionnés d’horticulture, tous amateurs de beaux jardins. Cette association amicale est une société savante – l’une des plus anciennes de France – appelée d’ailleurs au tout début « Société d’Agriculture, Sciences et Arts » et qui créa en 1848 une section spéciale horticulture sous la dénomination « Comice horticole ».

Elle avait à l’origine un rôle de diffusion des connaissances horticoles car elle rassemblait surtout des chefs de productions de fruits, légumes, fleurs et pépinières.

En 1842 , la section horticole crée un jardin expérimental dit « jardin fruitier » sur un terrain bordant l’actuel boulevard du Roi René à Angers. C’est là que sera créée en 1850 la  poire « Doyenné du Comice ».

Le 2 janvier 1864, création de la Société d’Horticulture d’Angers. La Société a son siège boulevard du Roi René, mais elle est indépendante de la Société d’Agriculture, Sciences et Arts. Un nouveau bureau est élu et un règlement est établi.

A la fondation, elle compte 136 membres et pendant toutes ces années le nombre de sociétaires a généralement oscillé entre 150 et 200, pour arriver à 300 aujourd’hui.

En 1925, la Société – qui rassemble essentiellement des professionnels – s’installe rue Desmazières à Angers avec un jardin école de plus de 2 ha.

Aujourd’hui, l’ancien bâtiment de la rue Desmazières fait partie du Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit ‘Académie de la Société d’horticulture d’Angers et de Maine-et-Loire’ à Angers (Maine et Loire 49000).

 

 

 

 

 

Très vite sont créées des commissions spécialisées, d’abord de floriculture, d’arboriculture, de pomologie et de viticulture. A l’époque, la société organise presque tous les ans une exposition, rendez-vous des établissements horticoles de la région, dont, en 1946 les floralies nationales d’Angers.

Au début, la Société est composée majoritairement de véritables praticiens, auxquels viendront se joindre, plus tard, les jardiniers des maisons bourgeoises, puis les propriétaires eux-mêmes.

 

 

Quand elle rejoint, en 1975, l’arboretum Gaston Allard, la SHA a beaucoup changé. Les professionnels ont souvent été remplacés par des amateurs passionnés d’horticulture, qui partagent leurs découvertes et savoirs au fil des réunions mensuelles, visites de jardins, ateliers pratiques et voyages découvertes.

La SHA est aujourd’hui ouverte à tous les passionnés d’horticulture et amateurs de beaux jardins et continue d’aider à la diffusion des connaissances horticoles.

 

 

 

Buste de Gaston Allard, créateur de l’arborétum d’Angers.