Sorties et visites

Accueil / Sorties et visites

La ferme des Noyers :

Le groupe d’une douzaine de sociétaires a été accueilli par Jean-Luc Thibault, l’un des deux associés de la ferme des Noyers. Cette exploitation s’étend sur 11 ha dont 3,5 ha dédiés aux petits fruits rouges: fraises, framboises, myrtilles, mûres, cassis, groseilles, acerola…). Crée en 1998, la ferme produit et transforme les fruits en confitures sous la marque « la ronde des fruits ». Après une commercialisation sur toute la France via la plateforme nationale BIOCAP, Jean-Luc Thibault se recentre sur la vente locale en 2007 et s’associe avec Mickaël Richard. Aujourd’hui, La ronde des fruits vend ses productions sur les marchés d’Angers, au sein des AMAP et dans les magasins bio de la région, sans oublier les restaurants et les ventes à cueillir du 15 mai au 15 juillet.

Toute la production est conduite d’après le cahier des charges de l’agriculture biologique, en privilégiant la biodiversité. La mouche suzuki est traquée par des pièges adéquats et les rangs de fruitiers sont alternés pour limiter les attaques des nuisibles et maladies. La présence des araignées est favorisée pour éliminer un maximum de mouches prédatrices. Le paillage des fruitiers est systématique avec du BRF.

 

A noter la présence d’un atelier poule pondeuse (souche Lohmann) plein-air qui permet la vente d’œufs bio dont les fientes-riches en azote, phosphore et potasse- sont un apport important pour la fertilisation des sols.

Puis le groupe s’est rendu dans les « cuisines » pour une séance de dégustation de confitures (pissenlit, acacia, coings, fruits rouges,…). De nombreuses questions ont été posées sur la fabrication des confitures et beaucoup ont été surpris par les réponses de Jean-Luc Thibault qui a donné maintes explications pour réussir de bonnes confitures bio!

Chacun a pu repartir avec ses confitures préférées, voire du vinaigre et sirops divers et variés.

Merci à notre interlocuteur pour son accueil et ses explications passionnantes et détaillées.

 

 

La pépinière parc de Marcillé :

Après un pique-nique champêtre sur les bords de la Mayenne, le groupe s’est rendu sur le site du château de Marcillé dont les dépendances accueillent l’Atelier Ruelle Paysage. Ce cabinet d’urbanisme est géré par Gérard Pénot et regroupe 25 architectes, urbanistes et paysagistes, concepteur de projets urbains sur l’ensemble de la France. En 2015, Gérard Pénot à reçu le grand prix national de l’urbanisme. Les Arbres de Marcillé interviennent en complément de l’Atelier Ruelle Paysage. Ce magnifique parc met en valeur ‘la majesté des espaces, l’esthétique paysagère et l’équilibre naturel’.

Philippe Lebrun, chef de culture nous a accueilli et fait visiter le parc et la ‘pépinière’ ou chacun des arbres est planté dans de faibles dimensions puis élevé et transplanté de nombreuses fois au cours de sa vie après une opération de cernage (taille racinaire faite tous les quatre ans). Une taille douce et technique est appliquée sur chacun d’eux en fonction des spécificités et des demandes ( taille, forme…).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les espèces rencontrées: Acer griseum, Acer platanoïdes, Liquidambar styraciflua, Pinus sylvestris, Taxodium distichum, Cupressocyparis leylandii, Quercus ilex, Taxus baccata ‘Densiformis‘, Tilia platyphyllos, Fraxinus ornus, Koelreuteria paniculata (qui fera l’objet d’un article ultérieur)…

 

 

 

 

 

La visite s’est clôturée comme elle avait commencée, avec un rafraîchissement qui fut le bienvenu et en prime, le groupe a pu assister à une démonstration de déplantation d’arbre:

 

Merci à Philippe Lebrun pour son accueil et les explications techniques très appréciées.

 

 

 

Lire la suite

Cette journée a permis de découvrir la pépinière « Végétal 85 » située à la Chaize le Vicomte ainsi que le « Potager extraordinaire » de la Mothe Achard.

Le groupe d’une vingtaine de personnes a été accueilli par Marc Henri Doyon, directeur de la pépinière. Celle-ci est sous le statut coopératif (SCOP) avec 75 employés. La production est de 300 000 plantes par an sur une superficie de 9 ha dont 2 ha de serres. Après avoir produit des plants basiques: cupressus, photinias, choisyas, élaeagnus…, la société a développé des produits plus spécifiques (1200 taxons): plantes grimpantes, fruitiers exotiques, plantes rares, plantes rustiques…Les végétaux sont élevés suivant une politique environnementale  bien précise: pas de désherbant, utilisation d’un mulch dans les conteneurs, utilisation de prédateurs contre les ravageurs, phyto-épuration des eaux de drainage…

De nombreux végétaux nous ont été présentés avec pour débuter, un gardénia rustique: Gardenia jasminoides’Crown Jewel‘. Puis arrivent l’Asiminia triloba, les agrumes rustiques, Daphne odora x bholua ‘Perfume Princess®‘, Colocasia esculenta ‘Pink China‘, Colocasia esculenta ‘Madeira‘, Erythrina crista-galli, Gelsemium sempervirens, Gingembre, Viburnum plicatum’Pop Corn‘,

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Choisya ‘White Dazzlera intéressé nombre de sociétaires. A noter un très beau Ginko biloba ‘Yellow Mellow‘, très panaché. Puis arrivent  Liriodendron tulipifera ‘Snow Bird‘, Clerodendron trichotonum (qui a fait l’objet d’un article dans le site de la SHA), Styrax japonicus ‘Pink Chimes‘, Rhus typhina ‘Tiger Eyestrès coloré et peu envahissant et Sinocalycanthus raulstonii ‘Aphrodite‘.

 

 

 

 

 

 

 

le groupe a fait une pause devant de lumineux Farfugium japonicum ‘Aureomaculatum(photo ci-dessus), plante très intéressante et très prisée au Japon, suivie d’Osmanthus fragrans très parfumé et Hesperaloe parviflora très résistant:

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez retrouver tous ces végétaux sur le site de la pépinière ainsi que de nombreuses autres espèces. La visite s’est terminée par une dégustation de fruits d’Asiminia triloba:

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à Marc Henri pour son accueil et son professionnalisme lors de cette visite. Le groupe à été très impressionné par la qualité et la variété des végétaux proposés ainsi que par les conseils avisés donnés pour chaque végétal présenté.

Pour en savoir plus: cliquez sur le lien ci-dessous:

https://www.pepiniere-vegetal85.fr/

Après un intermède pour le pique-nique, le groupe s’est rendu au jardin extraordinaire de la Mothe Achard.

Après avoir passé en revue l’historique de ce jardin, Nicolas (notre guide) nous en a détaillé la structure.

 

Ce jardin est à la fois un potager conservatoire et expérimental. A noter un belle collection de tomates (500 variétés) et de dahlias. Permaculture, jardinage en synergie sont mis en pratique sans oublier la culture de pomme de terre sous pelouse séchée et la culture en sac. Très intéressant: la culture hydroponique ou comment le poisson nourrit la plante.

 

 

 

 

La visite continue par le jardin des sens, la serre des gourdes, le jardin des bizarreries et le jardin tropical qui recèle des plantes méconnues sous nos latitudes telle que Araujia sericifera ou « plante cruelle » qui piège les pollinisateurs.

Mais n’oublions pas la mascotte de ce jardin : le potiron géant. Cette visite a permis de nombreux échanges entre le groupe de la SHA et notre guide sur les méthodes de culture, chacun ayant pu retenir des idées pour son propre potager.

pour en savoir plus:

 

http://www.potagerextraordinaire.com/

 

 

 

 

Cette journée de visites a été très appréciée par tous les participants et c’est avec l’impression d’une journée bien remplie que chacun a repris la route d’Angers après un moment de récupération:

Et en bonus pour celles et ceux qui ont apprécié le gâteau aux noisettes lors du pique-nique, voici la recette:

Recette du gâteau d’automne

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Visite d’un jardin privé à Montjean sur Loire:

Ce jardin est l’œuvre d’un passionné du végétal.  Plusieurs jardins se succèdent. Le premier nommé « jardin d’accueil et de symboles » ouvre la voie au « jardin d’art topiaire », puis  au « jardin marocain » qui fait la transition vers le « jardin austral » en passant par le « jardin italo-grec » et le « jardin mexicain ».

 

 

 

 

 

 

Puis vient le jardin médiéval avec ses quatre parties: l’herbolarius, l’hortus, le viridarium et le bouquetier

 

 

 

 

 

 

A noter un jardin d’inspiration japonaise, entouré d’une pelouse rénovée avec  festuca glauca.

Parmi l’immense variété végétale de ce jardin, il est à noter la présence d’un Magnolia acuminata »butterflies », Quercus suber, Ulmus ‘jacqueline Hillier’, Acer palmatum dissectum ‘tamukeyama’, Pinus nigra paricio corsica, et le rosier liane ‘ Bobbie James ‘ .

 

 

La visite s’est terminée sur une délicieuse dégustation d’épinette avant d’aller pique-niquer au site de Courossé à la Chapelle St Florent.

 

Parc du château de la Baronnière :

Le château du XIXème siècle, construit près des ruines du château renaissance du général vendéen Bonchamps est entouré d’un superbe parc. Ce parc redessiné dès 1838 par André Leroy sur un espace d’environ 20 ha, fait l’objet d’une restauration.

Anne du Boucheron, propriétaire du lieu nous a accueilli au château, puis nous a fait visiter la « Cour Carrée » qui comporte des éléments du XVIIème siècle. D’après la tradition orale, le puits, dit « puits aux bleus », contiendrait des corps de républicains.

 

La boulangerie

 

 

 

 

 

Puis notre guide nous a fait découvrir le jardin abritant plus de 500 variétés et qui a été redessiné en forme d’amphithéâtre. Dans ce jardin, conduit au naturel, tout est conçu pour développer la biodiversité. Une serre permet de préparer les plants pour le printemps.

A noter parmi toutes les variétés : Senecio candidans’Angel wings’, Rosa’Opalia’ et Pachystegia insignis.

Le long d’un mur, à l’ombre de kiwis, poussent de nombreuses plantes aromatiques qui ont fait l’objet de d’une dégustation « in situ ».

 

 

 

 

 

 

Parc du château du Martreil :

Après l’accueil au château par M. de Romans, le groupe a déambulé dans le parc d’une superficie de 35 hectares, dont 12 de prairies, 3 de bosquets et 20 de bois, le parc à l’anglaise entourant le château du Martreil a conservé sa composition d’origine. Il recèle de quelques 90 espèces d’arbres tant indigènes qu’exotiques : chênes, cormiers, liquidambars, plaqueminiers et tulipiers de Virginie, mais aussi cèdres du Liban, platanes d’orient, pins de l’Himalaya. Il a malheureusement souffert de nombreuses tempêtes dont celle de février 2016.

 

 

 

 

 

 

 

Cette journée de visites a laissé de très belles images de nature en souvenir. Merci à tous ces passionnés qui œuvrent pour remettre en valeur tout ce patrimoine naturel et qui permettent à de nombreuses espèces animales et végétales d’y trouver un refuge salutaire.

Lire la suite

Une trentaine de sociétaires se sont donné rendez-vous pour visiter le manoir de la Groye situé sur le versant sud du coteau de la Loire, en bordure du village de Saint Saturnin sur Loire. Ce magnifique manoir, dont la construction a débuté en 1585, est un joyau serti dans un écrin de verdure comprenant la cour d’honneur, un arborétum, une promenade basse et un jardin français. M. Renaud Paque, propriétaire, nous a décrit dans le détail toute l’aventure de la remise en valeur de ce patrimoine tant architectural que végétal. De nombreux projets paysagers sont en gestation pour redonner une cohérence au paysage avec la volonté du propriétaire d’imprimer sa marque personnelle tout en tenant compte des spécificités de chaque végétal implanté.

Pour en savoir plus :

https://manoirdelagroye.fr/fr/accueil/

 

 

 

 

 

 

 

 

ci dessus : un auditoire attentif

et ci-contre

un buis de 400 ans sauvé de la pyrale.

 

 

 

 

 

Le groupe s’est ensuite rendu dans un jardin privé à Saint Sulpice :

 

La matinée s’est achevée sous un temps automnal, et Jean-Claude Rey, sociétaire de la SHA, qui nous avait proposé un pique-nique dans son parc a dû faire preuve de réactivité face aux caprices du ciel.

Merci encore à notre ancien bibliothécaire de nous avoir permis de pique-niquer au sec, certains ont même pu profiter d’un feu de cheminée très apprécié.

Mais les parapluies ont du être déployés à nouveau  pour la visite du jardin d’Anita Guglielmi à St Rémi la Varenne. Le jardin potager au naturel ainsi que l’ensemble des parterres paysagers sont très riches d’espèces variées qui forment de nombreuses associations et qui vivent en parfaite harmonie. Jardin à voir ou à revoir.

 

 

 

 

 

 

A noter, dans les prairies non fauchées qui recouvrent le coteau adjacent au jardin, la présence d’une multitude d’orchidées sauvages :

A ces trois orchidées, s’ajoutent Hymantoglossum hircinium, Platanthera chlorantha, Ophrys apifera, et Orchis X angusticruris.

Le groupe s’est ensuite dirigé vers le jardin de Dominique et François Clement à St Georges des sept voies. Ce jardin fait de plusieurs niveaux, offre une grande variété de végétaux avec un spectacle changeant suivant le niveau visité, ce qui donne une impression de tableaux en relief très intéressante et, ce qui est rare,  nous avons pu visiter les “dessous” du jardin…

 

 

 

 

 

 

visite de cave sans champignons et sans foudres.

Encore merci à toute l’équipe qui a préparé cette journée et même si la pluie a quelque peu assombri le spectacle, ces visites resteront comme un moment de convivialité et d’échanges fructueux.

Lire la suite

Après la dégustation de tomates et le repas champêtre, nous nous sommes dirigés vers les bureaux de la ferme de Sainte Marthe à Brain sur l’Authion où Dominique Velé, co-dirigeant, nous a reçu pour une présentation de la société et une visite des différents ateliers ainsi que de la partie exploitation ( tunnels de production).

La ferme de Sainte Marthe a privilégié la production de semences et plants bio, de variétés non-hybrides, reproductibles et souvent des variétés oubliées.

https://www.fermedesaintemarthe.com/

Merci à Bernard pour avoir organisé cette journée pleine d’échanges fructueux. Rendez-vous est pris en 2018 pour renouveler la dégustation.

Lire la suite

Le jardin de la Chêneraie                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Nous commençons la journée par la visite du parc de M. Lefaivre à Ste Gemmes sur Loire. Ce parc est bordé par la Loire sur son côté sud. Situé à deux pas du cœur de bourg, le jardin privé de la Chêneraie est un petit bijou botanique, où se côtoient arbres centenaires, plantes méditerranéennes et de multiples variétés d’arbustes et de vivaces. Le jardin d’un hectare, construit sur deux niveaux, est constitué, pour la partie basse d’une prairie, inondée quasiment tous les ans, sur laquelle se trouve un verger fourni. Le second niveau accueille un jardin d’agrément. Y trône, au cœur d’une pelouse immense, un gigantesque Quercus ilex de plus de 250 ans. À ses côtés, paradent notamment un imposant Fagus sylvatica  atropurpurea, un très beau Magnolia soulangeana, ainsi que de nombreux ifs, érables, tilleuls, sophoras et acacias. L’exposition du site favorise en outre la culture de plantes méditerranéennes.

 

 

 

 

 

 

Quercus ilex de 250 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin méditerranéen- le Clos des vignes- Ste Gemmes sur Loire

« le jardin est coincé entre la route et la Loire, sur une parcelle étroite de 200m de long. Ce jardin invite à la contemplation. D’ici, la vue sur la Loire est imprenable. La fameuse douceur angevine a permis aux plantes et aux arbres méditerranéens de s’adapter parfaitement à l’environnement local.» (guide du routard) . Palmiers, lauriers-roses, agapanthes et rangs de lavande nous propulsent en Provence… sans compter avec les cistes, yuccas, callistémons et lagerstroemias.

 

Si la Loire n’est pas la Médittérranée, le Clos des vignes en est le marchepied.

 

Après une halte gastronomique, nous sommes allés rendre visite à notre ami René Vigan, expert en potager et spécialiste des légumes inhabituels.

 

 

 

 

Puis le groupe s’est rendu au parc de M. et Mme Jacques Bizard à Epiré – chateau d’Epiré

La visite s’effectue à l’ombre des arbres par des sentiers  bordés de buissons . Des percées permettent de voir la vallée. Quelques espèces intéressantes l’enjolivent : les cèdres, tulipiers, ginkgos, Zelkova serrata, Sequoia sempervirens, Sophora japonica, etc.  Puis nous pénétrons dans le grand jardin potager (1 ha) comprenant de grands carrés pour les cultures vivrières et des espaces pour les haies fruitières et le verger, le tout ordonnancé à la française : allées qui se coupent à angle droit, bordures de petits buis, parterres de fleurs et de fruitiers. Le jardin potager est cultivé en bio.

 

La chaleur ayant bien entamé nos ardeurs de visite, nous nous sommes réfugiés à l’ombre du château où nos hôtes nous avaient préparé des bouteilles … d’eau fraîche qui furent les bienvenues.

Lire la suite

visite du jardin de M. et Mme Poirrier à Beaulieu sur Layon

Anne-Marie et Henri accueillent les sociétaires dans leur jardin surplombant la vallée du Layon.

 

 

Ce jardin est riche en variété de vivaces, agrémenté d’un potager et de rosiers généreux.

Quelques ruches participent à la fécondation des fruitiers, nous avons d’ailleurs pu voir l’intérieur de l’une d’elles grâce a l’apiculteur propriétaire et également sociétaire de la SHA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore merci à Anne-Marie et Henri pour ce délicieux moment passé dans leur jardin.

 

Visite du jardin d’Anne Girault à Faye d’Anjou

C’est sous un chaud soleil de juin que nous nous sommes rendus dans ce jardin de 5000 m2 où de très nombreuses espèces de vivaces et d’arbustes s’épanouissent parmi une riche collection de rosiers.

 

 

 

Ce fut un plaisir de cheminer entre les parterres à la découverte des plantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’après-midi se terminant avec le pot de l’amitié.

Encore merci à Anne pour cette belle découverte.

 

Lire la suite

Bella et David Gordon nous ont accueillis dans leur pépinière située à Argentay (49) près de Doué la Fontaine.

800 variétés y sont élevées avec un mode de production respectueux de l’environnement dont les principaux critères de sélection sont: arrosage et entretien limités, biodiversité favorisée, floraison durable. Nous avons démarré la visite par le jardin de démonstration pour finir par un pique-nique convivial après avoir fait le plein de végétaux pour enrichir nos jardins.

Suite de la journée :   Le jardin rocaille

Jean Claude Pottier, président des « Nicolas Montreuillais » nous a fait visiter son jardin rocaille où de nombreuses espèces liées à un climat sec s’épanouissent malgré les conditions de stress hydrique typique des zones semi-désertiques.

Dianthus anatolicus

Puis notre guide nous a emmené dans un « champ » d’orchidées, la visite ayant été malheureusement écourtée par un gros orage.

Lire la suite

Nous nous sommes tous retrouvés à Asnière sur Vègre par une belle matinée ensoleillée pour la visite du jardin mosaïque dont Philippe Grandy a créé un espace naturel où sont réunis biodiversité et esthétique dans un parc de 2.5 ha surplombant le village médiéval d’Asnières sur Vègre.

 

 

 

 

 

 

 

Vue magnifique sur le village.

 

 

 

 

 

 

(suite…)

Lire la suite