24/07/2019
  • Société d'Horticulture d'Angers
Du samedi 15 au jeudi 20 juin 2019

Après la traversée du Channel depuis Roscoff, le groupe de la SHA a débarqué en Cornouailles pour un périple dans le pays du bocage, des haies et des jardins extraordinaires.

The Lost Gardens of Heligan

Au sud de St. Austell, Ce jardin a été aménagé au 18ème siècle par la famille Tremayne et relancé par les héritiers au tournant des années 1990, après une longue période d’abandon.
C’est un domaine courant presque jusqu’à la mer, une vallée perdue au fond d’un vallon, avec plantes tropicales géantes, jardins à l’italienne et d’autres de Nouvelle-Zélande et d’importants vergers et potagers qui répondaient autrefois aux besoins des Tremayne.

ST JUST IN ROSELAND

Plus qu’un jardin, ST JUST IN ROSELAND est un très joli site : une vieille église du 13ème siècle, entourée d’arbres et de verdure au bord de l’eau ; calme et sérénité dans ce cimetière presque marin…

 

Lamorran Gardens (TRURO)

Un jardin reconnu pour sa beauté subtropicale et sa gamme de plantes subtropicales. Il se niche sur le flanc de la colline surplombant l’estuaire de Porthcuel et le phare de St. Anthony, avec une vue imprenable sur le château de St Mawes et la mer ouverte au-delà.

 

Jardins de Trewithen (TRURO)

Cette propriété est célèbre pour ses 11 ha de beaux jardins à l’anglaise. En saison, on peut y admirer des parterres de rhododendrons, de camélias et de magnolias, dont plusieurs obtenus ici même par hybridation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Trelissik Garden (TRURO)

Les jardins offrent une belle perspective sur le parc, Falmouth et la mer. Sur le terrain descendant vers la rivière croissent des arbres de diverses espèces, des arbustes, des plantes vivaces et exotiques. En été, les vastes pelouses sont mouchetées d’arbustes en fleurs : hortensias (environ 130 variétés), azalées et rhododendrons. La pommeraie a été créée pour préserver toutes les variétés possibles de pommes de Cornouailles.

 

 

 

 

 

 

 

Bosvigo Garden (TRURO)

Propriété composée de plusieurs jardins clos autour d’une maison georgienne

 

 

 

 

 

 

 

Jardins de l’Abbaye de Tresco  

Minuscule île perdue dans l’Atlantique, au large des Cornouailles, Tresco abrite le jardin de l’Abbaye de Tresco. Ce jardin est peuplé d’une collection extraordinaire de plantes subtropicales provenant de l’hémisphère sud. Grâce au Gulf Stream, l’archipel bénéficie d’un climat hivernal particulièrement doux avec une température supérieure à 10°C durant 350 jours par an, de longues journées d’ensoleillement en été, peu de pluies mais de l’humidité en abondance apportée par la mer environnante. Ce microclimat exceptionnel permet de faire pousser des plantes gélives et même des espèces tropicales. On découvre ainsi des aloes, strelitzia, protea et agapanthes d’Afrique du Sud, des eucalyptus et callistemons d’Australie, des agaves et yuccas de Mexico, des jubéas et Puyas du Chili et des fougères arborescentes comme dicksonia, et cyathéa de Nouvelle-Zélande.

 

Trewidden Garden (PENZANCE)

Ce jardin possède une collection nationale de magnolias et camelias ainsi que de très belles fougères arborescentes plantées sur l’ancienne mine d’étain. Il abrite une grande palette de plantes exotiques rares.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trengwainton Garden (PENZANCE)

Jardin structuré , fleuri toute l’année, magnolias, rhododendrons, bananiers , Echiums, mais aussi un jardin clos d’herbes aromatiques remarquable avec ses massifs pentus garnis de fleurs et légumes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Glendurgan Garden (FALMOUTH)

Ce beau jardin planté de nombreux arbres et arbustes subtropicaux descend vers le hameau de Durgan, sur la rivière Helford. Il présente un intéressant labyrinthe de lauriers et un ‘pas de géant’ (mât enrubanné).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marsh Villa Garden  (ST AUSTELL)

Le jardin de Marsh Villa  est l’oeuvre d’un couple de retraités qui a consacré plus de trente ans à constituer des scènes très réussies sur un terrain d’environ 1.3 ha. L’eau est omniprésente dans ce jardin.

 

 

 

Et c’est le tête pleine d’images de jardins délicieux que le groupe a repris le chemin de la France, qui fut en son temps l’initiatrice de ces jardins à l’anglaise, véritables espaces de promenade invitant à la découverte et à la surprise.

 

NDLR : Merci à Marcel Hamard et jean-Bernard Ovoën pour leurs contributions (texte et photos)

 

Merci de nous partager et de nous suivre :
5