12/07/2017
  • Société d'Horticulture d'Angers
Jardin de la Chêneraie

Le jardin de la Chêneraie                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Nous commençons la journée par la visite du parc de M. Lefaivre à Ste Gemmes sur Loire. Ce parc est bordé par la Loire sur son côté sud. Situé à deux pas du cœur de bourg, le jardin privé de la Chêneraie est un petit bijou botanique, où se côtoient arbres centenaires, plantes méditerranéennes et de multiples variétés d’arbustes et de vivaces. Le jardin d’un hectare, construit sur deux niveaux, est constitué, pour la partie basse d’une prairie, inondée quasiment tous les ans, sur laquelle se trouve un verger fourni. Le second niveau accueille un jardin d’agrément. Y trône, au cœur d’une pelouse immense, un gigantesque Quercus ilex de plus de 250 ans. À ses côtés, paradent notamment un imposant Fagus sylvatica  atropurpurea, un très beau Magnolia soulangeana, ainsi que de nombreux ifs, érables, tilleuls, sophoras et acacias. L’exposition du site favorise en outre la culture de plantes méditerranéennes.

 

 

 

 

 

 

Quercus ilex de 250 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin méditerranéen- le Clos des vignes- Ste Gemmes sur Loire

« le jardin est coincé entre la route et la Loire, sur une parcelle étroite de 200m de long. Ce jardin invite à la contemplation. D’ici, la vue sur la Loire est imprenable. La fameuse douceur angevine a permis aux plantes et aux arbres méditerranéens de s’adapter parfaitement à l’environnement local.» (guide du routard) . Palmiers, lauriers-roses, agapanthes et rangs de lavande nous propulsent en Provence… sans compter avec les cistes, yuccas, callistémons et lagerstroemias.

 

Si la Loire n’est pas la Médittérranée, le Clos des vignes en est le marchepied.

 

Après une halte gastronomique, nous sommes allés rendre visite à notre ami René Vigan, expert en potager et spécialiste des légumes inhabituels.

 

 

 

 

Puis le groupe s’est rendu au parc de M. et Mme Jacques Bizard à Epiré – chateau d’Epiré

La visite s’effectue à l’ombre des arbres par des sentiers  bordés de buissons . Des percées permettent de voir la vallée. Quelques espèces intéressantes l’enjolivent : les cèdres, tulipiers, ginkgos, Zelkova serrata, Sequoia sempervirens, Sophora japonica, etc.  Puis nous pénétrons dans le grand jardin potager (1 ha) comprenant de grands carrés pour les cultures vivrières et des espaces pour les haies fruitières et le verger, le tout ordonnancé à la française : allées qui se coupent à angle droit, bordures de petits buis, parterres de fleurs et de fruitiers. Le jardin potager est cultivé en bio.

 

La chaleur ayant bien entamé nos ardeurs de visite, nous nous sommes réfugiés à l’ombre du château où nos hôtes nous avaient préparé des bouteilles … d’eau fraîche qui furent les bienvenues.

Merci de nous partager et de nous suivre :
6