25/01/2019
  • Société d'Horticulture d'Angers
Par Jérôme Chéné, pépinières 'Roses Loubert'

Jérôme Chéné a repris les pépinières ‘Roses Loubert’ il y a quelques années et est en charge  de la production et commercialisation des rosiers. Aujourd’hui, 30 000 rosiers sont en production (pots et plein champ), regroupant 2400 variétés greffées en 2018 et commercialisées en Europe, Japon, Chine et Réunion. Les pépinières sont membres du label ‘produit en Anjou’.

La roseraie est classée collection nationale de rosiers par le CCVS. Sur 1100 variétés, 260 sont dans la collection actuelle et 80 variétés sont en cours de recherche. Ces précieux rosiers sont greffés sur Rosa laxa.

 

Jérôme Chéné a passé en revue différentes espèces avec leurs caractéristiques, tout en détaillant ses roses préférées : ‘Roses Loubert’: ‘Joasine Hanet’, ‘Souvenir de Melle Juliette Bricard’, ‘Rosiériste Pajotin-Chedanne’, ‘Bouquet de flore’, ‘Perle angevine’, ‘Mme Véronique Cachet’, ‘Alliance Franco-Suisse’, ‘Sidonie’,…

Voici quelques roses angevines  :

 

 

 

 

 

Les différentes familles de roses ont été passées en revue avec leurs principales caractéristiques:

Galliques ( photo : rose ‘Maître Ecole’). Les rosiers Galliques sont en général non remontants. Leur floraison est printanière et délicieusement parfumée.

 

 

 

Alba (photo : rose ‘Jeanne d’Arc’). Ce sont des rosiers à floraison unique, à fleurs blanches ou rosées et très parfumées. Ce sont des rosiers très résistants.

 

 

Damas (photo : rose ‘Mme Hardy’). Ce sont des rosiers robustes utilisés en parfumerie. Rosa damacena semperflorens est le seul remontant du groupe.

 

 

Centifolia (photo : rose ‘Fantin Latour’). Rosiers à fleurs globuleuses au parfum exquis. Il s’agit d’une sélection hollandaise.

 

 

Mousseux (photo : rose ‘René d’Anjou’). Rosiers à poils odorants sur le pédoncule. Ces rosiers sont souvent parfumés et parfois remontants.

 

 

Portland (photo : rose ‘Yolande d’Aragon’). Rosiers parfumés, robustes et remontants.

 

 

Chinensis (photo : rose ‘Bébé fleuri’). Rosiers parfois frileux avec une floraison rose ou rouge, sauf pour le viridiflora (verte)

 

 

Thés  (photo : rose ‘Isabelle Nabonnand’). Rosiers obtenue par hybridation de rosiers de Chine. Leur odeur rappelle celle des feuilles de thé chinois.

 

 

Noisettes (photo : rose ‘Blush noisette’). Rosiers en forme de grands buissons ou de grimpants remontants, parfois à floraison continuelle.

 

 

Bourbons (photo : rose ‘Louise Odier’). Le premier rosier de cette famille a été découvert il y a 200 ans sur l’île Bourbon (ex-île de la réunion). Rosier à fleurs doubles au parfum fruité.

 

 

Hybrides remontants ( photo : rose ‘Empereur du Maroc’). Descendants des rosiers Bourbons, les fleurs de ces rosiers sont souvent parfumées avec une large palette de couleur.

 

 

Rugosa (photo : rose ‘Souvenir de Trélazé’). Ils sont originaires du Japon jusqu’à la Sibérie et sont parmi les plus robustes. Les fleurs sont simples ou doubles et sont très parfumées. Ils sont souvent drageonnants.

 

Pimprenelles (photo : rose ‘Paula Vapelle’). Ces rosiers se caractérisent par leurs petites feuilles et leur floraison précoce. Ils sont très résistants au froid et poussent dans des sols pauvres.

 

Polyantha (photo : rose ‘Rosiériste Pajotin-Chedanne’). Ce sont de petits rosiers très florifères et rarement parfumés. Ils sont cultivables en pot.

 

 

Moschata (photo : rose ‘Felicia’). Rosiers formant de grands buissons ou de petits grimpants.

 

 

Hybrides de Thés (photo : rose ‘La France’). Ce sont les premières roses modernes dues à un croisement des Thés et hybrides remontants.

 

 

Lianes (photo : rose ‘Maria Liesa’). Rosiers très vigoureux, robustes et à floraison très spectaculaire en fin de printemps.

 

 

Et pour plus de détails, voici le site à consulter :

http://www.pepiniere-rosesloubert.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci de nous partager et de nous suivre :
5