20/03/2018
  • Société d'Horticulture d'Angers
Famille des Ericaceae

Connaissez-vous les kalmias? Yves Le Guennec vous propose de faire plus ample connaissance avec cet arbuste appelé aussi laurier américain. Il est le symbole de la Pennsylvanie et du connecticut aux USA. Le Kalmia latifolia est une plante persistante originaire de l’est de l’Amérique du Nord. Il aime les terres acides et les atmosphères humides, idéal donc pour nos voisins bretons ou normands. Mais ses qualités esthétiques nous obligent à trouver des solutions pour qu’il puisse s’épanouir dans nos jardins. Nous avons là une plante pour jardinier et non pour consommateur décorateur.

Première règle: la nature du terrain.

Il nous faut une terre acide proche de la terre de bruyère. Un conseil lors de la plantation: utilisez un terreau mycorhizé qui aidera la plante à émettre de belles racines. Cousin du rhododendron, le kalmia nécessite une terre humide, mais déteste l’eau stagnante au niveau des racines. Un paillage en été permet de conserver l’humidité dont il a besoin. Il lui faut aussi un bon arrosage régulier durant la période chaude.

Deuxième règle: l’exposition.

Il faut bannir le grand soleil et planter le Kalmia latifolia à mi-ombre. Pas de soleil direct.

Troisième règle: l’amendement.

Tous les ans, en novembre, n’hésitez pas à apporter au pied de la plante une bonne couche de compost.

Voilà, tout est prêt pour bénéficier de sa superbe floraison de Mai-Juin. Les ombelles portent des boutons floraux en forme de friandises de différentes couleurs selon les sélections (roses à rouge) qui contrasteront avec les fleurs qui s’épanouissent les unes après les autres. Les pépiniéristes américains ou allemands nous ont sélectionnés des plantes à fleurs blanches, roses, rouges ou pourpre noir très élégantes. Kalmia latifolia ne dépasse pas 1,5 mètres. son port arbustif ne nécessite pas de taille. Il résiste aux températures froides. Attention toutefois, car les parties de la plante sont données comme étant toxiques… malgré qu’elle soit utilisée en homéopathie.

 

 

 

 

Merci de nous partager et de nous suivre :
6