Les plantes du mois

Accueil / Les plantes du mois

Ce mois-ci, Yves Leguennec vous propose de découvrir l’Allium ‘Millenium’ :

« Aujourd’hui je vais vous parler d’un ail d’ornement. Dans les catalogues de plantes on voit de plus en plus de sélections diverses et variées. La plus haute peut atteindre 1.5m de haut, mais il existe des sélections qui mesurent 30 cm. Allium Millenium est une espèce compacte que ne dépasse pas les 50cm. On le classe dans les vivaces bulbeuses. Vous pouvez donc le trouver aux rayons des bulbes au printemps ou en pots durant toute l’année. Si votre terrain n’est pas trop humide en hiver, vous pourrez le voir fleurir durant l’été durant plusieurs saisons. Les fleurs rose-soutenu sont des sphères d’environ 5cm. Le feuillage est vert franc et aromatique comme tous les aulx ou ciboulettes. Vous pouvez le planter en plate-bande ou en jardinière. Attention à avoir une terre qui se draine bien l’hiver. Autrement plein soleil car il est gourmand en eau. Planter serrer pour avoir un effet de masse dès la première année Quand je vous dirai qu’Allium Millenium a été élue plante vivace de l’année 2018, j’espère vous avoir convaincu d’essayer cette variété qui va rester je suis persuadé une valeur sûre. »

 

 

 

 

 

Lire la suite

Ce mois-ci, Yves leguennec vous propose un dossier sur l’ Acer buergerianum

Pour le consulter, cliquez sur le lien ci-dessous :

acer buergerianum

 

 

 

Lire la suite

Ce mois-ci, Yves Leguennec vous propose une fiche sur Cornus capitata :

Cliquez sur le lien ci-dessous :

cornus capitata

 

Lire la suite

Ce mois-ci, Yves Leguennec nous propose un article sur le Camelia sasanqua« Sylvia »

Pour consulter la fiche, cliquez sur le lien ci-dessous :

camellia sasanqua Sylvia

 

Lire la suite

Ce mois-ci, Yves Leguennec nous propose un article sur Zauschneria californica

Cliquez sur le lien ci-dessous :

ZAUCHNERIA CALIFORNICA

 

Lire la suite

Ce mois-ci, Yves Leguennec nous propose un article sur les agapanthus

Cliquez sur le lien ci-dessous :

quelques agapanthus

 

Lire la suite

Après avoir récemment comtemplé les hydrangeas du parc de l’Arborétum Gaston Allard, nous allons faire la connaissance avec une hydrangeaceae peu connue : Platycrater arguta ( de platy=plat, crater=boule et arguta=argenté). Il s’agit d’un arbrisseau à feuillage caduc pouvant atteindre 1.5m. Cette plante est originaire de Chine et du Japon et est spontanée en région montagneuse des zones tempérées chaudes.

La floraison a lieu en Juillet/août. La floraison apicale, comprend comme chez les Hydrangeas  des fleurs stériles et des fleurs fertiles sur le même plant, leur taille est d’environ  2cm de diamètre. Les premières ont simplement 3-4 pétales arrondis, légèrement verdâtres, attachés sur un petit  bouton de même couleur et de taille plus modeste , les fleurs fertiles plus spectaculaires ont 4 pétales pointus d’un blanc pur qui entoure un « pompon » d’étamines jaune vif. Ces deux types de fleurs sont réunis en une grappe très lâche sur de longs pédoncules

 

 

Cet arbrisseau apprécie un sol frais, riche et bien drainé, il préfère les situations ombragée . Il peut résister à -20°C.

Lire la suite

Le sureau commun (Sambucus nigra) est un arbrisseau ou un arbuste, fréquent dans les bois,les haies,près des maisons de campagne. Son tronc est peu robuste, revêtu d’une écorce rugueuse et sombre ; les branches jeunes, fragiles, ont une écorce lisse parsemée de lenticelles, et sont remplies d’une moelle blanche et molle qui était utilisée pour faire les petites boules des électroscopes pour les expériences des classes de physique du lycée. Les feuilles opposées sont imparipennées et les fleurs, qui éclosent au printemps, sont disposées en larges corymbes, composés et plats. Les fruits sont des baies molles et noires au moment de leur maturité. Tout le monde connaît le sureau, ne fût-ce que pour avoir fabriqué, étant enfant, des sifflets. Mais attention, car ses fleurs et feuilles sont vénéneuses pour les paons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A côté de Sambucus nigra très commun en France, il existe deux autres variétés : Sambucus racemosa qui a besoin de plus d’humidité et de fraîcheur, et peut coloniser les pentes jusqu’à 2000m. Ses baies sont rouges et toxiques crues et Sambucus ebulus ou sureau hièble, qui est un sureau herbacé, toxique, et qui colonise les talus, berges de rivières grâce à ses drageons.

Sambucus racemosa                                                                     Sambucus ebulus

 

Utilisé depuis de nombreux siècles, le sureau est doté de vertus qui ne sont plus à démontrer. Cette plante est particulièrement efficace pour traiter le rhume et les inflammations respiratoires : on lui reconnaît des propriétés antivirales et anti inflammatoires. Le sureau est également recommandé pour lutter contre les infections urinaires, les rhumatismes et il possède des propriétés antioxydantes.

 

Quelques infos sur d’autres variétés :  https://www.lamaisondusureau.com/sureau-varietes-comestibles,pa44.html

 

Lire la suite

Le genre Bougainvillea appartenant à la famille des Nyctaginaceae est d’origine brésilienne. Ce sont des plantes arbustives qui portent d’étranges fleurs munies de grandes bractées involucrales très colorées, le plus souvent purpurines ou violacées.

On rencontre parfois Bougainvillea spectabilis et Bougainvilla glabra var. sanderiana. Cette deuxième espèce a un développement très vigoureux et un port grimpant et sarmenteux, mais il est possible de la cultiver en buisson ; elle atteint une hauteur de dix à quinze mètres. Les branches sont un peu épineuses et portent des feuilles alternes, ovales-aiguës, glabres, légèrement ondulées, d’un vert vif et brillant. Les petites fleurs, couleur crème ou jaune clair, longuement tubuleuses, ont environ trois centimètres de longueur et un limbe légèrement crépu à cinq lobes. Ces petites fleurs sont réunies par groupes de trois et entourées d’un involucre formé par trois bractées membraneuses, amples, ovales aiguës d’un beau rose purpurin très vif. Très souvent cultivé en pleine terre dans les régions méditerranéennes, les pieds de bougainvilliers peuvent être plantés à la fin du printemps à un emplacement abrité et orienté au sud.

Ils sont peu exigeants sur la nature du sol et peuvent se cultiver en pot sur les terrasses et balcons avec mise en hivernage indispensable. Les variétés les plus cultivées sont des cultivars de l’espèce Bougainvillea glabra. On trouve également des cultivars de l’espèce Bougainvillea spectabilis et enfin de très nombreux cultivars d’hybrides dont ceux de Bougainvillea x buttiana, obtenu par croisement entre Bougainvillea glabra et Bougainvillea peruviana.

Pour la taille, intervenir au printemps pour ceux de pleine terre et tailler après la floraison pour ceux élevés en pot. Il est possible de les multiplier par marcottage (au printemps et en été). Le bouturage est très technique et réservé aux professionnels ou amateurs éclairés. Le bougainvillier est assez résistant aux maladies.

 

Quelques variétés :

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Comme exemple de la famille des Annonaceae (famille presque exclusivement tropicale), nous prendrons Asiminia triloba, indigène des régions orientales des Etats-Unis.

C’est un arbre de dimensions modestes, aux feuilles obovales, lancéolées et caduques. La croissance est très lente, il faut donc être patient pour profiter de ses fruits ayant une saveur acidulée , aromatique et agréable. Les fleurs, de cinq centimètres de large, ont une forme campanulée, avec trois sépales et trois pétales dressés, courbés vers l’extérieur au sommet, avec de nombreuses étamines et plusieurs carpelles. La couleur des fleurs est d’abord verdâtre, et passe ensuite au brun avec une partie centrale jaune ; le fruit est une baie ovoïde, brun vert , dont la longueur dépasse parfois dix centimètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fruit de l’asiminier se rapproche de la consistance de l’annone, qui est un fruit considéré comme le meilleur des pays chauds. l’espèce la plus connue est Anona cherimolia (photo ci-contre), originaire de l’ Équateur et du Pérou, mais cultivée sous les climats tropicaux et subtropicaux. Le mot « cherimolia » vient d’une transformation d’un terme analogue de la langue quechua (nous restons toujours dans la même région que pour la quinine-cf article sur le quinquina ). Autres espèces : Annona muricata, Annona fructuosa et Annona reticulata.

 

Á la même famille appartient Cananga odorata (Java, Indonésie), arbre qui fournit l’essence bien connue utilisée en parfumerie et appelée Ylang-Ylang. Artabothrys odoratissimus, lui aussi de l’Asie sud-orientale, est une plante grimpante qui fournit aussi une essence d’Ylang-Ylang.

Une autre espèce d’Annonaceae, Duguetia calycina,  (Venezuela, Guyana, Surinam, Guyane, nord du Brésil), est très particulière : Il s’agit d’un arbre dont la base porte des échasses semblables aux racines de palétuviers. Si ont les déterre, on constate que ce ne sont pas des racines, mais des inflorescences souterraines spécialisées dans la formation de fleurs et de fruits, les fleurs affleurant le sol.

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite