30/06/2021
  • Société d'Horticulture d'Angers
Mardi 29 juin 2021

Au milieu de l’ère secondaire, le monde végétal connaît une révolution : l’apparition de la fleur qui devient un organe de reproduction complexe et très diversifié. La nature recherchant le brassage des gènes pour éviter l’autofécondation qui entraîne (pas pour toutes les plantes) des conséquences fâcheuses : fruits moins beaux, pouvoir germinatif plus faible, descendance moins vigoureuse…Cette même nature a mis en place des stratégies élaborées dont la pollinisation croisée. 80 % des plantes à fleurs ont recours aux animaux pour transporter le pollen : oiseaux, chauves-souris et surtout insectes. La fleur et le pollinisateur ont coévolués pendant des millions d’années, l’une donnant le nectar au pollinisateur et celui-ci transportant le pollen de fleur en fleur comme auxiliaire de fécondation. Certains ont tellement bien coévolués qu’ils ont fini par être hyper spécialisés ne pouvant plus se passer l’un de l’autre : la passion quoi !

C’est un spécialiste en la personne d’Yves Porcher qui nous a guidé à travers les fleurs sauvages qui entourent les jardins familiaux de la REUX où la diversité du milieu est mise en exergue.

Chardons, centaurées, valérianes, lysimaques, stachys, vipérines, piloselles, genêts des teinturiers, sainfoins, prunellas, pimprenelles, scabieuses, etc…nous ont vu défiler accompagnés de bourdons, coccinelles et xylocopes.

Laissez une place aux plantes sauvages ! elles vous le rendront au centuple.

Merci de nous partager et de nous suivre :
0